POHU, DOUMANDJI, FRABOULET Notaire - DOUE LA FONTAINE

Présentation de l'office

Il y avait dans les temps anciens plusieurs études de notaire dans le canton de Doué : A Doué la Fontaine même, dans les deux anciens quartiers dénommés Douces et la Chapelle, à Brigné sur Layon, aux Ulmes, aux Verchers sur Layon, à Denezé sous Doué, à Martigné Briand et à Rochemenier, aujourd'hui Commune de Louresse-Rochemenier.

Les notaires titulaires étaient soit des notaires Royaux ou seigneriaux, soit des notaires apostoliques. Chaque "tenant" d'un pouvoir civil (Roi, Duc, Comte ou Baron) ou spirituel (Pape, Evêque et même Prieur) nommait ses tabellions, d'abord comme des simples scribes (greffiers), puis comme garants de la teneur des conventions entre les parties.

La plus ancienne étude aujourd'hui repertoriée à Doué La Fontaine date de 1605 : c'est la date retenue par la "Table des offices de Notaire de l'arrondissement de Saumur" dressé à la demande de la Chambre des notaires du Maine et Loire dans sa délibération du 3 mai 1833.

Les documents "minutes" de ces époques reculées ont été déposées aux Archives Départementale du Maine et Loire.

La loi du 29 septembre 1791 supprime les notaires royaux et apostoliques et procède à un regroupement des offices : Il en reste trois à Doué la Fontaine et un à Martigné Briand, c'est la loi du 25 ventose an XI  (16 Mars 1803) qui définira la statut du notaire tel que nous le connaissons aujourd'hui : Officier public délégataire du Sceau de l'Etat, placé sous la seule autorité du Ministère de la Justice et totalement détaché de toute autorité locale ou religieuse et bien sûr royale.

En 1833, La Table des office indique qu'il existe trois études à Doué la Fontaine et une à Martigné Briand.

En 1925, les titulaires sont Me Groos, Me Doussain et Me Rousseau. L'étude de Me Groos sera reprise par Me Doussain. A Martigné, Me Mosquet puis Me Derouet.

En 1947, Me Jean Courjaret succède à Me René Rousseau. En 1951, Me Henri Bonneau succède à Me Elie Doussain. L'étude de Martigné-Briand est tenue par Me EMERIAU qui succède à son beau-père, Me Jean Derouet.

Le 1er janvier 1977, Me Henri Bonneau et Me Jean Courjaret réunissent les deux études à l'occasion de l'arrivée de Me Jean Courjaret : Est alors créée la Société Civile Professionnelle "Jean Courjaret, Henri Bonneau et Pierre Courjaret, notaire associé à Doué la Fontaine"

En 1981 et 1983, Me Henri Bonneau et Me Jean Courjaret font valoir leur droit à la retraite. Me Jean Pierre POHU arrivé à Doué la Fontaine en 1980 succède à Me BONNEAU, Me Jacques BARRE succède à Me Jean Courjaret. 

En 1984, l'étude de Martigné-Briand est rattachée à l'office notarial de Doué la Fontaine.

En 2006, Me Laure Doumandji est nommée membre de la Société Civile Professionnelle et prend la succession de Me Pierre Courjaret en janvier 2007.

En 2012, Me Jacques Barré est remplacé par Me Guillaume Fraboulet.

Depuis 1605, 76 notaires ont occupé les études de Doué la Fontaine et de sa périphérie et 26 l'office notarial de Doué la Fontaine. 

Les titulaires actuels de l'étude sont Me Jean-Pierre Pohu, Me Laure Doumandji et Me Guillaume Fraboulet assistés de treize collaborateurs.